The Mechanical Bride, 2018

Length / durée : 3min (+1min intro)

Please prepare two screens to watch the following video / veuillez préparer deux écrans pour visionner la vidéo suivante

“How can art help us understand humanitarian principles? As part of a collaboration with Swiss Humanitarian Aid and in conversation with the International Red Cross and Red Crescent Movement, the Musée de l’Elysée has given carte blanche to ten Swiss-French artists so that they can share their vision of notions of humanity, impartiality, neutrality, and independence. Through their previously-unscreened short films, the artists examine the impact of these principles from a fresh, local and contemporary perspective.

Every day, our mobile phones and online life absorb an ever-increasing share of our time and attention. So much so that it sometimes seems easier to look at a screen than to meet a stranger's gaze. Does our digital ubiquity isolate us from each other? Rebecca Bowring puts us in front of a mirror.”

-

“Comment l’art peut-il nous aider à appréhender les principes humanitaires ? Dans le cadre d’une collaboration avec l’Aide humanitaire suisse et en conversation avec le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Musée de l’Elysée a donné carte blanche à dix photographes romands afin qu’ils partagent leur vision des notions d’humanité, d’impartialité, de neutralité et d’indépendance. A travers la réalisation de courts-métrages inédits, les artistes interrogent l’impact de ces principes dans le contexte local et contemporain.

Par cette double proposition, l’auteure a voulu nous mettre face à un miroir : notre ubiquité digitale nous emmène-t-elle vers un transhumanisme accessible ? Ou n’est-ce qu’un leurre qui repousse notre altérité toujours à plus tard ? Cette série de portraits est une réflexion sur une pratique quotidienne.”

RebeccaBowring_01web.jpg